Daily Market Reviews

Calendrier économique du 26 avril 2017

Heure (GMT) Devise Événement Précédent Prévision
01:30 AUD Indice des prix à la consommation (trimestriel) 0,50% 0,60%
01:30 AUD Moyenne pondérée de l’inflation des prix à la consommation (trimestriel) 0,40% 0,50%
04:30 JPY Activité toutes industries (mensuel) 0,10% 0,80%
12:30 CAD Ventes au détail, hors automobiles (mensuel) 1,70%
12:30 CAD Ventes au détail (mensuel) 2,20%
14:30 USD Stocks de pétrole brut -1,0 million

 

Résumé des marchés mondiaux

L’euro a continué de nettement avancer face aux autres devises majeures mardi, alors que les traders restent pleinement haussiers vis-à-vis de la monnaie unique depuis les résultats du premier tour des élections présidentielles françaises. La livre sterling a elle aussi grimpé, aidée par la force de l’euro. Le dollar US s’est majoritairement inscrit en baisse face aux autres devises majeures. Le yen a nettement reculé alors que les traders continuent de liquider leurs positions sur valeurs-refuge. L’or a continué de céder du terrain mardi, alors que le regain d’appétit pour le risque sur les marchés a nettement pesé sur la valeur-refuge. Le pétrole brut s’est rétabli de ses pertes de la veille, mais les gains ont été limités par les inquiétudes persistantes autour de la hausse de la production américaine.

 

Analyse quotidienne des paires de devises

EUR/USD – La paire a continué d’avancer pour une deuxième séance consécutive mardi et s’est hissée au-dessus de 1,0900. Il s’agit d’un plus haut de cinq mois et la paire devrait poursuivre son ascension pour tester la prochaine résistance à 1,1050 dans les jours à venir. Alors que le président américain tente d’affaiblir le dollar US et compte-tenu de l’apaisement des inquiétudes entourant d’éventuels départs supplémentaires de l’Union européenne, la paire pourrait même tester la résistance majeure qui se trouve à 1,1400 – même si nous pensons qu’il y a peu de chances que cela arrive compte-tenu des futurs relèvements des taux d’intérêt aux États-Unis et de la faible probabilité de voir l’Union européenne resserrer sa politique monétaire dans un avenir proche.

 

USD/JPY – La paire a bondi de 150 pips mardi et a franchi la résistance majeure à 110,50. En fin de séance, la paire s’était placée au-dessus de 111,00, alors que les traders continuaient de liquider leurs positions sur valeurs-refuge en raison d’un regain d’appétit pour le risque autour du monde. La paire fait désormais face à une très légère résistance à 111,75, mais si elle parvient à la franchir elle pourrait continuer de grimper pour se hisser au-dessus de 113,00 et avancer jusqu’à 114,00. Nous ne pensons pas que la paire pourrait grimper au-delà pour le moment et il y a aussi de bonnes chances que l’ascension de la paire soit stoppée par toute résurgence d’incertitudes ou de risques géopolitiques.

 

USD/CAD – La paire a franchi la barre des 1,3600 mardi, mais elle n’a pas réussi à se maintenir à ce niveau, puisque la résistance était trop forte et la paire s’est alors retirée pour fermer sur une plus petite hausse. Par ailleurs, le chandelier qui est apparu est un chandelier baissier en “barre de Pinocchio” et, si le marché respecte cette formation, cette paire pourrait s’orienter à la baisse dans les séances à venir. Il y a plus de chances d’assister à une évolution sans véritable direction, puisque nous ne pensons pas que le cours du pétrole brut va rebondir (ce qui repousserait la paire à la baisse), ni que la paire pourra franchir la résistance à 1,3600. Nous pensons que la paire pourrait ainsi se stabiliser entre 1,3475 et 1,3550 et les prochaines séances le détermineront.

 

GBP/USD – La paire est partie à la hausse mardi et s’est replacée au-dessus de 1,2800. Elle reste toutefois enfermée dans la même fourchette observée depuis une semaine puisqu’elle continue d’osciller autour de 1,2800. Les traders sont devenus plus haussiers sur la livre sterling depuis la convocation d’élections anticipées au Royaume-Uni pour le 8 juin prochain. Mais ils ne sont pas encore suffisamment haussiers pour replacer la paire au-dessus de 1,2800 puisque les résultats de ces élections anticipées – bien qu’elles devraient largement favoriser le camp conservateur – ne sont pas garantis. Tant que l’incertitude persistera, cette paire pourrait continuer de stagner autour de 1,2800, du moins en l’absence de tout autre catalyseur.

 

Actualités des matières premières

Or – L’or a continué de reculer mardi et a atteint un plus bas de deux semaines en raison d’un regain d’appétit pour le risque sur les marchés depuis les résultats du premier tour des élections présidentielles françaises. Le métal jaune est ainsi repassé en-dessous du support à 1.275$ et les traders ne semblent pas encore disposés à acheter l’or, qui pourrait éventuellement tomber jusqu’au support à 1.225$ avant de commencer à se rétablir.
Pétrole – Le brut a rebondi mardi, effaçant une partie de ses pertes de la veille, mais les gains ont été limités par les inquiétudes entourant la hausse de la production américaine. Les gains du brut n’ont toutefois pas été suffisants pour le porter au-dessus de 50$ le baril et, compte-tenu des inquiétudes entourant la production américaine et l’avenir des réductions de production de l’OPEP, nous pensons qu’il peinera à se hisser au-dessus de la barre des 50$. Nous aurons besoin d’un catalyseur, tel qu’une baisse des stocks américains de pétrole ou un prolongement des réductions de production de l’OPEP, si nous voulons voir le cours du pétrole brut se hisser au-dessus de 50$ le baril.