Daily Market Reviews

Calendrier économique du 4 août 2016

Heure (GMT) Devise Événement Précédent Prévision
02:30 AUD Ventes au détail (mensuel) 0,20% 0,30%
09:00 EUR Bulletin économique de la BCE
12:00 GBP Rapport sur l’inflation de la Banque d’Angleterre
12:00 GBP Votes des membres du MPC sur les taux d’intérêt 0-1-8 0-9-0
12:00 GBP Résumé de politique monétaire
12:00 GBP Décision sur les taux d’intérêt 0,50% 0,25%
12:30 GBP Discours du gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney
13:30 USD Inscriptions au chômage 266.000 265.000
15:00 USD Commandes à l’industrie (mensuel) -1,00% -1,80%

Résumé des marchés mondiaux

L’euro a nettement reculé mercredi après la publication d’indices PMI conformes aux attentes dans la région. La livre sterling est restée globalement à l’équilibre, alors que les traders restaient prudents avant la réunion de politique monétaire de la Banque d’Angleterre aujourd’hui. Le dollar US s’est nettement apprécié suite à la publication d’indicateurs d’activité manufacturière et d’emploi meilleurs que prévu. Le yen a terminé la journée en ordre dispersé et a ainsi marqué une pause dans sa récente ascension. L’or s’est détaché d’un plus haut de deux ans, affecté par l’appréciation du dollar US. Quant au pétrole brut, il s’est hissé au-dessus de 40$ le baril suite à l’annonce d’une baisse inattendue de 3,3 millions de barils des réserves d’essence.

 

Analyse quotidienne des paires de devises

EUR/USD – La paire a rencontré de la résistance au-dessus de 1,1200 et elle a alors reculé pendant la séance européenne. Sa chute s’est intensifiée pendant la séance américaine, alors que la publication d’indicateurs d’activité manufacturière et d’emploi meilleurs que prévu aux États-Unis a poussé le dollar US globalement à la hausse. En fin de séance, la paire évoluait à 1,1150 et près de ses plus bas de la séance. Cela a replacé la paire dans la fourchette entre 1,1000 et 1,1150, observée depuis le vote sur le Brexit. Cela semble indiquer que la paire n’est pas encore prête à se détacher à la hausse pour le moment et ce, malgré les chances de moins en moins grandes d’assister à un relèvement des taux d’intérêt aux États-Unis.

 

USD/JPY – La paire a avancé pour la deuxième fois seulement en dix séances, alors que le dollar US s’est apprécié suite à la publication d’indicateurs économiques meilleurs que prévu aux États-Unis, permettant à la paire de se maintenir au-dessus de ce qui semble être un support à 101,00. Ce support s’étend jusqu’au niveau psychologiquement important de 100,00 et il correspond aux plus bas atteints pendant la première moitié de l’année 2014. Il s’agit d’un niveau très important pour la paire, comme celui de 98,00, puisqu’il s’agit de deux supports à long-terme. Si jamais la paire passait en-dessous de 98,00, elle pourrait alors tomber jusqu’à 90,00 avant la fin de l’année 2016. Si cela semble inimaginable pour le moment, un retrait jusqu’aux niveaux de 76-78,00, atteints en 2011 et 2012, est possible si les États-Unis continuent de reporter le relèvement des taux d’intérêt et que la Banque du Japon continue de décevoir les traders avec ses mesures de politique monétaire et fiscale.

 

USD/CAD – La paire est tombée en-dessous de 1,3100 en fin de séance, alors que le pétrole brut s’est hissé au-dessus de 40$ le baril. La tendance à court-terme de la paire reste haussière, mais cela pourrait changer avec une fermeture en-dessous de 1,3000. Si la paire a commencé à retrouver sa corrélation avec le pétrole brut, la faiblesse générale du dollar US continue de peser. Cependant, de meilleurs indicateurs économiques en provenance des États-Unis pourraient changer la donner puisque, jusqu’à présent, les traders semblaient plus disposés à pousser la paire à la baisse, en raison de la faiblesse du billet vert, qu’à la pousser à la hausse, en raison d’une appréciation du dollar US – comme nous l’avons constaté hier, lorsque la paire a réagi au rebond du pétrole brut plutôt qu’à l’avancée du dollar US.

 

GBP/USD – La paire est restée au sommet de sa fourchette de trading actuelle et elle a oscillé autour de 1,3300 mercredi, avant de terminer la séance quasiment inchangée. Les traders sont restés prudents, bien sûr, avant la réunion de politique monétaire de la Banque d’Angleterre prévue aujourd’hui – lors de laquelle les analystes s’attendent à un abaissement des taux d’intérêt. Cependant, tout le monde se demande de combien les taux d’intérêt vont baisser. Les premiers indicateurs post-Brexit ont révélé l’impact négatif que ce vote a eu sur l’économie britannique, donc certains se demandent si une baisse de 25 points de base des taux serait suffisante. Si jamais la Banque d’Angleterre déçoit les marchés, cette paire pourrait s’envoler, avec le seuil de 1,3650 comme cible à la hausse. Un abaissement des taux de 50 points de base pousserait sans doute cette paire à la baisse, avec un premier support à 1,3100, puis un autre à 1,2900.

 

Actualités des matières premières

Or – L’or s’est détaché d’un plus haut de deux ans mercredi, affecté par l’appréciation du dollar US. Les chiffres meilleurs que prévu de l’emploi et de l’activité manufacturière aux États-Unis hier pourraient continuer de peser sur le métal jaune aujourd’hui. Mais nous attendons encore le rapport de vendredi sur les créations d’emplois non-agricoles aux États-Unis. S’il est plus faible que prévu, ce rapport pourrait pousser l’or à la hausse.

 

Pétrole – Le brut a rebondi en fin de journée mercredi et il a grimpé au-dessus de 40$ le baril, alors que les traders ont été surpris par la baisse plus importante que prévu des stocks d’essence. Le pétrole brut a avancé malgré la hausse des stocks de pétrole, puisque les marchés préfèrent se concentrer sur le niveau des stocks de produits raffinés en ce moment.